Vehicle-to-X
© Continental AG

Attention danger ! Danger en vu ! L’avez-vous vu ? La technologie Vehicle-to-X peut sauver des vies

  • Intégration facile dans l’architecture existante du véhicule en utilisant la « Vehicle-to-X (V2X) OneBox » de Continental.
  • En Amérique du Nord, les législateurs s’attachent à rendre la technologie V2X obligatoire dans les nouveaux véhicules.
  • Le système V2X renforce la sécurité, l’efficacité et le confort sur les routes.

Bordeaux, le 5 octobre 2015. A l’occasion du 22ème Congrès mondial des ITS (Intelligent Transportation System), l’équipementier Continental présente un assistant à la conduite basé sur la technologie Vehicle-to-X (V2X). Cette technologie émet un avertissement sonore et visuel qui alerte le conducteur d’une collision imminente avec un véhicule à l’approche mais qu’il ne peut pas voir lorsqu’il effectue une manœuvre ou qu’il tourne à gauche. Ce risque de collision se produit fréquemment dans les intersections lorsque le conducteur tourne à gauche. Si,  malgré le risque de collision, le conducteur ne tient pas compte de l’avertissement, une intervention automatique se déclenche.

Grâce à la technologie V2X, Continental propose des fonctions supplémentaires qui comprennent notamment les feux stop électroniques et l’assistant de travaux routiers. Les feux stop électroniques contribuent à la conduite prospective en informant le conducteur qu’un véhicule qui se trouve en amont dans la circulation est en train de freiner, même si le véhicule concerné n'est pas encore visible. Cette information peut être très utile, notamment sur des routes de campagne sinueuses. Si un véhicule s’approche d’une zone de travaux routiers, l’assistant de travaux routiers fournit des informations sur l’emplacement et la longueur de ces travaux, et recommande également au conducteur la voie à choisir pour assurer une fluidité optimale de la circulation.

Une étude menée par l’agence fédérale américaine en charge de de la sécurité routière (National Highway Traffic Safety Administration, NHTSA) en 2014 met en évidence le fait que les fonctions V2X améliorent la sécurité routière et préviennent des accidents. Aux États-Unis, le système de communication V2X pourrait ainsi sauver près de 1 100 vies et empêcher jusqu’à 600 000 accidents par an. Ces chiffres expliquent pourquoi les législateurs nord-américains s’attachent d’ores et déjà à rendre obligatoire la technologie V2X dans les nouveaux véhicules. La nouvelle loi devrait entrer en vigueur au cours des deux prochaines années.

La technologie V2X représente, par conséquent, une avancée importante sur la voie de la conduite autonome et sans accident, résumée par l’appellation « vision zéro ». « Nous avons pour objectif de réduire de manière significative le nombre d’accidents voire même de les éliminer complètement. Avec la technologie V2X, il est désormais possible de voir au-delà du champ visuel et de détecter des risques très en amont, avant même qu’ils ne soient perçus visuellement. Grâce aux avertissements appropriés, à une assistance coopérative et même grâce à la prise en mains par le véhicule lui-même, nous entendons éliminer ces risques, avant même que le conducteur ne les remarque ou que les capteurs ne les détectent », explique Bernhard Klumpp, Head of Passive Safety & Sensorics Division de Continental. « Les nombreuses années d’expertise et d’expérience dont nous disposons dans ce domaine nous permettent d’adopter une approche polyvalente axée sur le système afin de mettre en œuvre une sécurité coopérative, fondée sur l’utilisation de la technologie V2X. »

Un système aux multiples avantages

Sur le plan technique, avec la V2X OneBox, qui contient tous les composants nécessaires à la communication V2X, Continental fournit une solution produit polyvalente et efficace pour ce système de sécurité automobile. La solution met en œuvre une communication dédiée, c'est-à-dire une communication directe en temps réel entre les véhicules et ne nécessite pas d'infrastructure de réseau fixe. La OneBox, qui s’intègre facilement dans l’architecture existante du véhicule, repose sur un système modulaire, qui est d’ores et déjà compatible avec les applications de la prochaine génération, telles que, notamment, le déclenchement de manœuvres de freinage d’urgence au lieu de l’émission d’avertissements. La communication directe entre les usagers de la route via un réseau ad hoc fait que le système V2X diffère fortement de l’interaction via une application. La communication V2X ne nécessite aucun réseau de téléphonie mobile ni aucun opérateur de réseau mobile, de sorte qu’elle fonctionne indépendamment de la disponibilité du réseau, ce qui constitue une condition essentielle pour les technologies ayant trait à la sécurité.

Une localisation précise du véhicule grâce à M2XPro

L’une des conditions préalables essentielles à la communication V2X réside dans la capacité de déterminer la position du véhicule aussi précisément que possible par rapport à une référence temporelle donnée. La solution Motion Information to X Provider (M2XPro) de Continental consiste en un capteur de localisation intelligent fusionnant les informations du système mondial de navigation par satellite (Global Navigation Satellite System, GNSS) avec les données fournies par les capteurs de la dynamique de conduite (angle de braquage, capteurs inertiels et capteurs de la vitesse des roues) présents dans le véhicule pour fournir un calcul fiable et extrêmement précis de la position actuelle du véhicule.

Une mesure de l’intégrité fournit des informations de statut relatives à l’état du système et à la qualité des données, qui sont des informations essentielles pour les fonctions d’auto-surveillance du système. La communication entre les usagers de la route s’effectue par ondes radio de courte portée sur des distances de 300 à 500 mètres sur la base de la norme ITS-G5 (en Amérique du Nord : Dedicated Short Range Communication IEEE 802.11p ; en Europe : ETSI ITS-G5). Cela permet d’échanger directement des informations relatives à la sécurité, telles que la position et la dynamique du véhicule ou les opérations de freinage de celui-ci, avec d’autres véhicules se trouvant à proximité et avec l’infrastructure en temps quasi-réel. Les systèmes V2X de tous les constructeurs de véhicules sont interopérables. La sécurité et l’anonymat des données sont assurés par l’architecture du système. Avantage : les informations ne sont pas stockées et ne sont donc nullement attribuables à un utilisateur particulier. 

Une étape importante : simTD

Continental a participé au projet de recherche simTD (Safe Intelligent Mobility – Zone de test en Allemagne) consacré à la mobilité intelligente et sécurisée, lequel a pris fin au milieu de l’année 2013. Dans le cadre de ce projet, des scénarios de circulation réalistes ont été examinés dans une vaste infrastructure de zone d’essai de la région de Francfort ; dans le même temps, le projet s’est attaché à identifier les contraintes politiques, économiques et technologiques susceptibles d’exercer une influence sur l’introduction réussie de la mise en réseau Vehicle-to-X. Continental, qui avait en charge l’intégration du système, a démontré avec succès sa capacité à réaliser une telle tâche au cours d’un test de six mois réalisé avec une flotte de 120 véhicules d’essai. En sa qualité de membre du Consortium Car2Car Communication, Continental s'est joint à de nombreux constructeurs et équipementiers automobiles pour indiquer qu'il était disposé à introduire un système V2X dans un proche avenir.

Contacts

Mathieu Gratiot External Communications France Senior Manager Continental Automotive Trading France SAS 1, rue de Clairefontaine - BP 65 78512 Rambouillet, Ile-de-France Tél.: +33 (0)1 34 57 40 26 Téléphone portable: +33 (0)6 79 35 75 60 Fax: +33 (0)1 34 57 40 40 E-mail: