Quarter 2
© Continental AG

Continental révise à la hausse ses perspectives de résultat après un premier semestre de qualité

  • Les perspectives de marge d’EBIT corrigée relevées à plus de 11 %
  • Sans tenir compte des variations du périmètre de consolidation et des effets de taux de change, le chiffre d'affaires progresse de 4 %, à plus de 20 milliards d'euros
  • Le résultat opérationnel (EBIT) augmente de 6 % pour atteindre 2,3 milliards d'euros
  • Le résultat consolidé s'accroît de 13 % pour s'établir à 1,6 milliard d'euros
  • Les effectifs continuent d'augmenter : Continental emploie actuellement près de 215 000 personnes

Hanovre, le 3 août 2016. Après un premier semestre de qualité, l’entreprise technologique internationale Continental révise à la hausse ses perspectives de résultat pour l'exercice en cours. « Nous comptons atteindre une marge d'EBIT corrigée de plus de 11 % pour l’ensemble de l’année en cours et ainsi dépasser la marge escomptée de près de 11 % », a déclaré mercredi le Président du Directoire de Continental, Dr. Elmar Degenhart, à l'occasion de la présentation des résultats du Groupe au terme des six premiers mois de l’année. La révision à la hausse s’explique par l’excellent résultat opérationnel du Rubber Group : « En plus, nous avons le vent en poupe grâce à l’évolution très positive des volumes de ventes des pneus enregistrée au cours des six premiers mois. »Y ont par ailleurs des répercussions favorables l’évolution des prix des principales matières premières utilisées pour la fabrication des pneus et d’autres produits en caoutchouc. D’un point de vue actuel, les hausses des prix en termes annuels seront dans l’ensemble moins importantes qu’il n’avait encore été pronostiqué à la fin du premier trimestre 2016.

© Continental AG

Le Président du Directoire dresse un bilan positif pour le deuxième trimestre 2016 : « Comme prévu, notre activité automobile a pris de l’élan au deuxième trimestre. Avec une croissance organique de près de 5 %, nous avons à nouveau progressé plus rapidement que le marché au cours du deuxième trimestre. Dans le même temps, nous sommes parvenus à améliorer notre résultat. Avec une augmentation au cours du premier semestre à plus de 18 milliards d'euros, la situation du carnet de commandes s’est également révélée très satisfaisante. Le Rubber Group a pu poursuivre l’évolution positive de son chiffre d’affaires et de son résultat. La nouvelle hausse des ventes de pneus ainsi que la nouvelle stabilisation de l’activité industrielle y ont essentiellement contribué. »

M. Degenhart voit les prévisions pour l’exercice en cours confirmées par les résultats semestriels. « Pour le reste de l’année, nous tablons sur la poursuite de la dynamique des ventes positive dans le cadre de nos perspectives d’exercice. À cet égard, l’environnement de marché continuera néanmoins, considéré sous l’angle de la situation actuelle, à être marqué par l'incertitude et la volatilité, ce qui s’explique notamment par les événements politiques récents. »

© Continental AG

Le flux de trésorerie disponible avant acquisitions a progressé considérablement par rapport à l'année précédente, augmentant de 159 millions d'euros pour s'établir à 1 milliard d'euros. « Nous avons à nouveau pu améliorer notre flux de trésorerie disponible avant acquisitions, malgré l’augmentation du niveau d’investissements que nous avons en grande partie pu compenser par l’accroissement du résultat opérationnel et l’amélioration du ratio du fond de roulement (‘working capital’) », a indiqué Wolfgang Schäfer, Membre du Directoire en charge des finances. Dans l’ensemble, il voit les prévisions pour l’année complète confirmées. « Pour l’année en cours, nous continuons à tabler sur un flux de trésorerie disponible avant acquisitions d’au moins 2 milliards d’euros ».

L'endettement net du Groupe Continental s'est élevé à 3,4 milliards d'euros à la fin du premier semestre. La raison de l’accroissement par rapport au premier trimestre 2016 devrait essentiellement tenir à la distribution des dividendes de plus de 750 millions d’euros en mai 2016 pour l'exercice 2015.

Par rapport à la fin de l’année 2015, l’endettement net a légèrement baissé de 96 millions d'euros. Le ratio d'endettement (ou « gearing ratio ») s'est établi fin juin 2016 à 25,8 % (période de référence de l'année précédente : 34,1 %). Le taux de capitaux propres est ressorti à près de 39 %.

Au 30 juin 2016, Continental disposait d’une réserve de liquidité à hauteur de 5,2 milliards d’euros, dont environ 1,7 milliard d’euros en fonds disponibles ainsi que des lignes de crédit inutilisées d'un volume de 3,5 milliards d’euros.

La charge d'intérêt a été réduite de 50 millions d'euros par rapport à l'exercice précédent, pour s'établir à 98 millions d'euros. Au cours du premier semestre 2016, le solde négatif du produit d’intérêts a également connu un recul de 50 millions d'euros par rapport à l'exercice précédent, pour s'établir à 49 millions d'euros. À cet égard ont notamment agit globalement de manière positive les effets d’évaluation découlant de variations de juste valeur des instruments financiers dérivés et de l’évolution des cours de change. La contribution positive au résultat ressort pour le premier semestre à plus de 54 millions d'euros. « Pour l'ensemble de l'exercice, nous continuons de tabler sur un solde négatif du produit d’intérêts de moins de 250 millions d’euros, car les répercussions positives découlant des effets d’évaluation sont susceptibles de s’inverser au deuxième semestre », a expliqué M. Schäfer.

Des investissements plus élevés dans des technologies innovantes

Au cours des six premiers mois de l’année 2016, Continental a engagé des investissements d’un montant de 920 millions d’euros dans des immobilisations corporelles et dans des logiciels, ce qui porte son taux d'investissement à 4,6 %, contre 4,2 % pour la même période de l'année précédente. Au cours du premier semestre 2016, le montant des dépenses en recherche et développement a augmenté de 13,2 % par rapport à la même période de l'année précédente, pour s'inscrire à 1,4 milliard d'euros. Cela correspond à un taux de 7,2 % du chiffre d’affaires, contre 6,5 % au cours de la période de référence de l’année précédente.

« Notre puissance financière croissante nous permet d'effectuer davantage de dépenses dans le domaine de la recherche et du développement. Nous voulons ainsi anticiper d’ores et déjà l’avenir dans le segment des technologies innovantes et poursuivre de manière durable notre croissance rapide et profitable. Zéro accident sur les routes, propreté de l’air et mobilité intelligente en sont les objectifs essentiels », a indiqué M. Degenhart.

À la fin du deuxième trimestre 2016, le Groupe Continental employait près de 215 000 collaboratrices et collaborateurs, ce qui correspond à une augmentation de près de 7 000 personnes par rapport à la fin de l'année 2015.

En raison de l'accroissement des volumes de production et du renforcement de nos activités de recherche et de développement, les effectifs au sein de l'Automotive Group ont augmenté de plus de 5 000 personnes. Au sein du Rubber Group, la poursuite de l'extension des capacités de production et des canaux de distribution a conduit à une augmentation des effectifs de près de 1 900 personnes. Comparés au 30 juin 2015, les effectifs au niveau du Groupe ont augmenté au total de près de 9 600 personnes.

L’Automotive Group a, au cours des six premiers mois de cette année, réalisé un chiffre d’affaires de 12,2 milliards d’euros. La marge d'EBIT corrigée est ressortie à 8,1 %.Au premier semestre 2016, le Rubber Group a enregistré un chiffre d'affaires de 7,9 milliards d'euros, et dégagé une marge d’EBIT corrigée de 18,8 %, supérieure de 2,3 % à la valeur de référence de l’année précédente.

Contacts

Henry Schniewind

Henry Schniewind Attaché de presse Économie & Finances Continental AG Tél.: +49 511 938-1278 E-mail: