Continental Tagline
Suggestions
Jahrespressekonferenz | Annual Press Conference

© Continental AG

Qui dit « mobilité du futur », dit Continental !

  • Objectifs annuels atteints : chiffre d'affaires de 44,4 milliards d'euros, marge EBIT corrigée de 9,3 %
  • Proposition de dividende du Directoire : 4,75 euros par action (+ 0,25 euro)
  • Résultat net de 2,9 milliards d’euros frôlant le record (14,49 euros par action)
  • Continental confirme les prévisions annuelles en dépit de la faiblesse persistante des marchés
  • Le secteur de la propulsion opérera sur le marché sous le nom de « Vitesco Technologies »
  • Dr. Elmar Degenhart, PDG : « Conduite autonome, électromobilité et interconnexion : nous livrons ce que d'autres en sont encore à tester. Dans quatre voitures sur cinq à travers le monde, nous assurons plus de sécurité, d'efficacité et de confort. »

Hanovre, le 7 mars 2019. Pour Continental, l'année 2018 s'est achevée sur un très bon résultat. Le chiffre d’affaires de la société du DAX s'est élevé à 44,4 milliards d’euros et la marge EBIT corrigée à 9,3 %. L'entreprise technologique a donc atteint ses objectifs annuels révisés. « Un leader continue à bien jouer même quand les choses vont mal. L'an passé, nous avons fait preuve une fois de plus de notre capacité de performance élevée en dépit de la faiblesse des marchés. Nous continuons à croître plus vite que les secteurs et marchés qui nous concernent », a indiqué Dr. Elmar Degenhart, président du Directoire de Continental, résumant ce jeudi à Hanovre le bilan de l'exercice écoulé. À l'occasion de la présentation des chiffres provisoires de 2018, Elmar Degenhart a souligné la remarquable puissance technologique de Continental.

« Conduite autonome, électromobilité et interconnexion : nous sommes les architectes de l'écosystème de la mobilité sûre, propre et intelligente. Qui dit « mobilité du futur » pense à Continental. Car nous livrons ce que d'autres en sont encore à tester. Dans quatre voitures sur cinq à travers le monde, nos solutions, composants et systèmes assurent aujourd'hui déjà plus de sécurité, d'efficacité et de confort », indique Elmar Degenhart, soulignant ainsi la position forte de l'entreprise sur le marché de la mobilité. Et d’ajouter : « Garder les pieds sur terre, autrement dit adhérer au sol, est l'une de nos compétences clés traditionnelles dans le secteur des pneumatiques. Nous transférons cette compétence, partie intégrante de notre culture d'entreprise, jusque dans notre technologie de mise en réseau et proposons comme aucune autre entreprise des solutions fiables provenant d'une seule source pour une connexion sûre entre la route et le cloud. »

Son portefeuille technologique inégalé a permis à l'entreprise du DAX de croître à nouveau plus rapidement que ses marchés en 2018. Continental a fait progresser son chiffre d'affaires de 3 % par ses propres moyens. « Notre croissance est la preuve de la confiance qu'ont nos clients existants, et de nombreux nouveaux clients dans le monde, en notre capacité d'innovation. De plus, notre résultat net de 2,9 milliards d'euros frôle un niveau record. Compte tenu de l'évolution décevante du marché au cours de l'année écoulée, il s'agit là d’un résultat solide », a déclaré Wolfgang Schäfer, membre du Directoire de Continental en charge des finances.

Le flux de trésorerie disponible après déduction des acquisitions et paiement des retraites aux États-Unis s’est établi au cours de l'exercice écoulé à 1,9 milliard d'euros et donc au-dessus des attentes revues.

Sur cette base, le Directoire de Continental propose pour l'exercice écoulé une augmentation du dividende de 0,25 euro à 4,75 euros par action. Cette proposition tient en outre compte de l'évolution générale de la valeur de l'entreprise au cours de l'exercice 2018. Avec 32,8 %, la distribution aux actionnaires se situe légèrement au-dessus du seuil supérieur de la fourchette de distribution fixée à 15 à 30 % du résultat net.

En raison des incertitudes persistantes sur les marchés, l'exercice 2019 a connu un début modéré conforme aux prévisions. Continental confirme le pronostic provisoire formulé début janvier. L'entreprise technologique sise à Hanovre compte toujours sur un chiffre d'affaires situé entre environ 45 à 47 milliards d'euros et une marge EBIT corrigée d’environ 8 à 9 %. « Les prévisions pour 2019 s'appuient entre autres sur l'hypothèse d'un volume de production mondial stable de 94 millions de voitures de tourisme et véhicules utilitaires légers. La production du premier semestre sera vraisemblablement inférieure à celle de l'année passée. Nous considérons comme facteurs de risque les conséquences incertaines de l'évolution économique en Chine ainsi que les conflits commerciaux entre les USA et la Chine et entre les USA et l'Europe. À cela s'ajoutent les conditions cadres toujours incertaines du Brexit », indique Wolfgang Schäfer.

Au cours de l'exercice actuel, Continental posera des jalons importants pour le remaniement organisationnel annoncé en juillet dernier. L'un de ses éléments essentiels est l'éventuelle introduction en Bourse du secteur de la propulsion. Sous le nom de « Vitesco Technologies », ce dernier assurera le développement et la commercialisation de systèmes et de solutions pour les entraînements conventionnels et électrifiés ainsi que leur production pour les constructeurs automobiles du monde entier. « Nous avons mené à terme en un temps record l'autonomisation organisationnelle de notre secteur de la propulsion », souligne Elmar Degenhart. Les préparatifs de l'entreprise pour une éventuelle introduction en Bourse au cours du deuxième semestre 2019 se déroulent comme prévu. « Dans un environnement de marché disruptif, nous voulons permettre une plus grande liberté d'action. Toutes nos capacités dans le domaine de l'entraînement prennent ainsi la route et nous les transformons en valeur supplémentaire », ajoute Elmar Degenhart avec conviction.

Nouveau niveau record des commandes enregistrées par Automotive Group

Les commandes enregistrées par le secteur Automotive, spécialisé dans l'électronique du véhicule, demeurent à un niveau élevé. Au cours de l'exercice écoulé, elles ont totalisé près de 40 milliards d'euros et ont ainsi à nouveau atteint le niveau record de l'exercice précédent. « Sûre, propre, intelligente : la technologie Continental pilote la mobilité du futur », affirme Elmar Degenhart.

Investissements dans l'écosystème de la mobilité future

Toujours en 2018, Continental a continué à investir des sommes importantes dans la mobilité du futur. Au cours de l'exercice 2018, l'entreprise technologique a dépensé plus de 6,3 milliards d'euros notamment pour la recherche et le développement, l'agrandissement de ses installations de production et l'augmentation de ses capacités.

« Nous investissons de manière systématique, ciblée et à haut niveau dans l'écosystème de la mobilité du futur », a indiqué Wolfgang Schäfer. « Nous avons fait le nécessaire. Notre bilan est solide. Nous avons profité de l'essor des dernières années et systématiquement réduit notre endettement », a-t-il souligné. Cela permet à l'entreprise d'effectuer aisément des achats de jusqu’à 5 milliards d'euros.

Le nombre d'experts en informatique doit croître de plus de 30 % d'ici 2022

En fin d'année, l'équipe mondiale de Continental comptait 243 226 collaborateurs répartis dans 60 pays et marchés. Chez Continental, environ 49 000 ingénieurs travaillent sur les nouvelles tendances et technologies. Environ un tiers d’entre eux est formé en informatique. D’ici fin 2022, Continental veut accroître le nombre de ses experts en logiciels et en informatique de 19 000 (chiffre actuel) à 25 000.

Chiffres clés du Groupe Continental pour l'exercice 2018 © Continental AG

De quoi électriser : Vitesco Technologies fait progresser l'électrification de la mobilité

Le secteur de la propulsion de Continental sera désormais présent sur le marché sous le nom de « Vitesco Technologies ». Le changement est prévu pour la deuxième moitié de l'année. Le nom réunit deux composants essentiels de la Division Powertrain : Vitesco symbolise la rapidité et l'agilité et se réfère directement au portefeuille de prestations attrayant de Continental dans le secteur de la mobilité et de l'automobile. L'apposition « Technologies » souligne la volonté d'être le fournisseur de technologies, de systèmes et de services novateurs et précurseurs. Le préfixe « Vit » découle du latin « vita »et renvoie à une énergie et à un dynamisme intrinsèques et ainsi à l'objectif de fournir des contributions durables à une mobilité propre pour des millions de gens dans le monde.

Comme par le passé, Vitesco Technologies comprendra, outre les activités liées aux propulsions thermiques, également l’ensemble de l’activité d’avenir que sont les propulsions hybrides et électriques, ainsi que toutes les activités en cours dans le domaine des batteries. Continental est depuis longtemps un leader technologique et un moteur d'innovation dans le domaine de l'électrification de la propulsion. L'entreprise est l'un des rares fournisseurs de systèmes qui soit en mesure de proposer à lui seul l'électrification complète de la chaîne cinématique, du système 48 volts à la gestion énergétique et thermique, en passant par l'entraînement électrique, la complexe électronique de puissance et le système de gestion des batteries.

Par ses technologies novatrices, Continental s'est adjugée une position solide dans le secteur de la propulsion, ce que confirme le niveau élevé des commandes enregistrées. En 2018, elles se sont élevées à près de 11 milliards d'euros, dont environ 2 milliards d'euros ont été enregistrés dans le secteur de l'électromobilité.

Chiffres clés du Groupe Continental pour l'exercice 2018 © Continental AG

Conduite sans conducteur : l'homme pense, Continental pilote

Avec l'automatisation croissante, la mobilité du futur dégagera de plus en plus de libertés pour des activités étrangères à la conduite. On dira donc bientôt : l'homme pense, le véhicule pilote. Et dans un nombre croissant de véhicules, c'est la technologie Continental qui se charge de la commande. Au total, Continental a produit depuis 1999 pour ses clients près de 82 millions de capteurs destinés aux systèmes d’aide à la conduite, tendance à la hausse.

Ces capteurs sont l'une des bases de la mobilité sans conducteur de demain. Les commandes enregistrées de solutions et de systèmes liés à la conduite autonome se sont élevées pour la même période à plusieurs milliards d'euros. Continental prévoit pour 2019 de dépasser la barre des 2 milliards d'euros de chiffre d'affaires dans le secteur des systèmes d’aide à la conduite. L'entreprise technologique continue ainsi à étendre sa position dominante dans ce secteur.

Connexion intelligente : des millions de voitures émettent et reçoivent en toute sécurité avec Continental

Aujourd'hui, plus d'un véhicule neuf sur deux au monde est connecté. Avec plus de 20 ans d'expérience, plus de 33 millions de véhicules et la reprise de Kathrein Automotive, Continental propose à présent aussi toute la chaîne fonctionnelle de la connectivité : de l'antenne au visuel, en passant par le logiciel de sécurité et la commande électronique. La prochaine génération de véhicules bénéficiera déjà, grâce à la technique de Continental, d'une largeur de bande de 10 gigabits pour la cinquième génération de téléphonie mobile, avec une connectivité rapide et confortable. Par des tests de la 5G effectués dans le monde entier, l'entreprise a créé la base d'une communication particulièrement rapide et sans interruption des véhicules entre eux et avec l'infrastructure. Continental a déjà reçu une première commande de production en série pour une solution de connexion 5G de ce type.

Nouveau niveau record de la production de pneus

Au cours de l'année écoulée, Continental a vendu 155 millions de pneus de voiture et de camion dans le monde et se situe ainsi à nouveau à un niveau record. Cette évolution s'est appuyée sur un nouveau record de ventes de pneus d'hiver. Les meilleures notes obtenues dans 40 tests de pneus indépendants nationaux et internationaux mettent en évidence le leadership technologique de Continental et la qualité élevée de ses standards. En effet : les pneus sont le seul contact du véhicule avec la chaussée. La technologie des pneumatiques est un facteur déterminant pour qu'un véhicule s’arrête à temps ou reste sur sa trajectoire dans les virages.

Secteur industriel : observer sans relâche pour éviter l'immobilisation

Les bandes convoyeuses de Continental permettent dans le monde entier de déplacer des marchandises de toute nature. Notamment en Suède. La plus grande et moderne mine de fer souterraine au monde, à Kiruna, utilise des bandes transporteuses de Continental : plus de 27 millions de tonnes de minerai de fer par an y sont extraits.

Les bandes convoyeuses de ce genre font de plus en plus souvent l'objet d'une surveillance continue à distance par le biais de capteurs intégrés. La méthode dite du « Condition Monitoring » ou de la surveillance d'état permet de détecter de façon précoce les signes de fatigue du système. Le résultat : des temps d'immobilisation et des temps morts minimisés. Pour ContiTech, le spécialiste industriel de Continental, il sera en outre bientôt tout à fait normal de facturer les prestations de mobilité industrielle à hauteur exacte de la prestation fournie. En effet, la valeur générée pour les clients et pour Continental augmente avec le volume des déblais transportés par ces bandes convoyeuses modernes et avec la distance sur laquelle ces déblais sont transportés.

Contacts

Henry Schniewind

Henry Schniewind Attaché de presse Économie & Finances Continental AG Tél.: +49 511 938-1278 E-mail:

Vincent Charles

Vincent Charles Chef des relations médiatiques Tél.: +49 511 938-1364 Téléphone portable: +49 173 314 50 96 E-mail: