Continental Fahnen
© Continental AG

Sur la voie du succès financier et technologique : Continental conçoit l’avenir numérique de la mobilité

  • Le Président du Directoire Dr. Elmar Degenhart déclare : « Nous allons gagner plus d’argent avec les services à la mobilité »
  • Le chiffre d’affaires s'accroît de 3,4 % pour s'établir à 40,5 milliards d'euros en 2016
  • Le résultat net s’est amélioré à 2,8 milliards d’euros / 14,01 euros par action
  • Proposition du Directoire : le dividende augmente de 50 centimes et passe à 4,25 euros par action
  • Les commandes passées en 2016 pour des systèmes d'aide à la conduite ont dépassé 3 milliards d'euros
  • Les investissements dans la mobilité électrique ont dépassé 1 milliard d'euros au cours des dernières années

Hanovre, le 2 mars 2017. Au cours de l’exercice 2016, le groupe technologique Continental a largement atteint, voire en partie dépassé les objectifs annuels qu'il avait ajustés à l'automne. Dans le même temps, l’entreprise a posé les jalons pour la croissance rentable de demain : « Nous développons et fabriquons aujourd’hui des technologies innovantes au service de la mobilité des personnes et de leurs biens. Demain, nous gagnerons de plus en plus d’argent avec les services à la mobilité », a déclaré le Président du Directoire Dr. Elmar Degenhart à l’occasion de la présentation des résultats provisoires pour l’exercice 2016, jeudi à Hanovre. « L’industrie automobile se trouve en pleine transformation. Il en est de même pour notre modèle commercial. Jamais il n’a été aussi passionnant et opportun de façonner la mobilité du futur », a-t-il ajouté.

© Continental AG

Au cours de l’exercice 2016, Continental a poursuivi sa série d’exercices couronnés de succès. Le chiffre d’affaires a progressé de 3 % à 40,5 milliards d’euros et l’EBIT corrigé a atteint 10,8 %. « Avec un bénéfice après impôts de 2,8 milliards d’euros et un bénéfice par action de 14,01 euros, nous avons de nouveau légèrement dépassé les résultats remarquables obtenus l’an dernier. Nous avons encore réalisé une croissance supérieure à celle des marchés où nous exerçons nos activités », déclare M. Degenhart. Il s’agit d’une évolution satisfaisante au regard des charges qui ont grevé nos activités au troisième trimestre. « Sans ces événements particuliers, nous aurions connu une année record. Notre succès global est donc plus que remarquable et nos actionnaires doivent aussi en bénéficier. Nous proposons donc d’augmenter le dividende, pour la cinquième fois consécutive, à 4,25 euros », souligne M. Degenhart.

M. Degenhart est convaincu que l’équipementier automobile, fabricant de pneumatiques et partenaire industriel est idéalement préparé pour l'avenir : « Continental dispose d’une base financière solide et d’une forte assise technologique. Nous sommes prêts pour l’avenir ». L’environnement devient certes plus difficile sur le plan économique et politique mais le début de l’année a toutefois confirmé nos propres attentes pour 2017.

« Nous tablons sur une croissance du chiffre d'affaires à plus de 43 milliards d'euros. Notre croissance demeurerait ainsi plus rapide que celle du marché. Nous comptons atteindre un EBIT corrigé de plus de 10,5 %, et ce, malgré une hausse sensible du prix des matières premières », a précisé M. Degenhart. Continental table sur une progression de 1 % de la production mondiale de véhicules automobiles, à près de 94 millions d’unités. Selon l’entreprise, la croissance de la production en Chine et en Europe ainsi que la stabilisation des marchés de ventes brésilien et russe devraient plus que compenser la croissance un peu plus faible sur le marché américain.

Un leadership technologique renforcé sur le marché des systèmes d'aide à la conduite

Continental a encore raffermi sa position de leader sur le marché en pleine croissance des systèmes d'aide à la conduite : en 2016, l’entreprise a enregistré des commandes pour plus de 3 milliards d’euros avec les capteurs et logiciels requis pour ces systèmes. En valeur cumulée, l’entreprise technologique a investi environ 1 milliard d’euros dans leur développement au cours des cinq dernières années : « Notre objectif est de faire des accidents de la route un objet du passé pour les prochaines générations. Aujourd’hui déjà, les systèmes d'aide à la conduite protègent des millions d’usagers de la route contre les accidents et leurs conséquences. Le perfectionnement de technologies clés dans le domaine des capteurs pour une meilleure reconnaissance de l’environnement du véhicule ouvrira la voie à une automatisation et une sécurité accrue du trafic routier », explique M. Degenhart.

L’entreprise travaille ainsi à la mise en série de la technologie appelée 3D Flash LIDAR. Elle fournit une image très précise et sans distorsions de l’environnement du véhicule avec des impulsions laser, à l’instar d’un échosondeur. Continental mettra cette technologie ultra efficace à la disposition de grandes séries de véhicules à partir de 2020. Cette étape est une condition préalable au lancement sur le marché des véhicules automatisés et autonomes.

L'avenir appartient aux véhicules propres, intelligents et interconnectés

« En 2050, plus des deux tiers de l’humanité vivra probablement dans des villes. Des estimations grossières supposent que la plupart des véhicules dans les villes seront alors exploités par des prestataires de services de mobilité et des gestionnaires de flottes. Ils auront probablement une propulsion électrique, seront entièrement interconnectés et autonomes. Il en résultera pour nous de nouveaux champs d’activités supplémentaires. À l’avenir, les prestations de services de mobilité intelligentes s’ajouteront aux produits actuels dans le cœur de métier de Continental », explique M. Degenhart.

Continental se place aujourd’hui déjà en tête du peloton dans le domaine de la mobilité électrique. « Nous avons investi plus de 1 milliard d'euros dans la mobilité électrique au cours des dernières années. Nous recevons aujourd’hui des commandes provenant des plus grands marché mondiaux. Mais il manque encore un bond en avant dans la technologie des batteries pour réussir une véritable percée. Nous ne l’attendons pas avant 2024, peut-être même quelques années plus tard », avance M. Degenhart.

Continental voit se profiler des modifications fondamentales dans le domaine de l’interconnexion intelligente de la mobilité. Les véhicules du futur communiqueront plus fortement entre eux et avec l’infrastructure : c'est ainsi que Continental est parvenu, grâce à une interconnexion intelligente des données de la route et des véhicules, à ce que les poids-lourds consomment 390 millions de litres de gazole en moins depuis 2012. La communication directe entre le véhicule et son conducteur préviendra à l’avenir encore davantage d’accidents. En 2017 déjà, Continental lancera la production en série d’une caméra d’habitacle avec laquelle le véhicule reconnait si le conducteur assimile bien les informations pertinentes et réagit en conséquence.

Progression du chiffre d’affaires et du résultat net

Wolfgang Schäfer, Membre du Directoire de Continental en charge des finances est globalement satisfait des résultats provisoires de l’exercice passé : « Comme annoncé, nous avons réussi à augmenter notre chiffre d’affaires au cours de l’année 2016. De plus, nous avons encore augmenté le résultat net malgré les effets négatifs annoncés en octobre. » Plusieurs situations, notamment des recours en garantie, ont eu des répercussions négatives sur la rentabilité pour au total 480 millions d’euros.

© Continental AG

Le chiffre d’affaires a progressé de 3,4 % ou 1,3 milliard d’euros, à 40,5 milliards d’euros. La croissance organique du chiffre d’affaires, corrigée des variations du périmètre de consolidation et des effets de change, s’est élevée à 4,7 %.

Le résultat opérationnel (EBIT) s’est maintenu en 2016 au même niveau que l’année précédente, pour s'établir à 4,1 milliards d'euros. La marge EBIT est ressortie à 10,1 %, contre 10,5 % en 2015.

L’EBIT corrigé des variations du périmètre de consolidation, des amortissements liés aux acquisitions et aux effets exceptionnels s’est élevé en 2016 à 4,3 milliards d’euros, ce qui correspond à une marge sur le chiffre d’affaires corrigé de 10,8 %. Ce chiffre est inférieur à la valeur de l’an dernier, qui était de 4,4 milliards d'euros, soit pour l’année 2015, un ratio de 11,1 % sur le chiffre d’affaires corrigé.

La hausse des dépenses de R&D reflète le changement dans l’industrie automobile

Continental a investi 2,6 milliards d’euros dans des immobilisations corporelles et dans des logiciels en 2016, ce qui porte son taux d'investissement à 6,4 %, contre 5,6 % l'année précédente. Les dépenses pour la recherche et le développement ont augmenté de 14,8 %, à 2,8 milliards d'euros, et représentent donc 6,9 % du chiffre d’affaires, contre 6,2 % l’année précédente.

« L’industrie automobile se trouve en pleine transformation. Nous nous plaçons en tête du peloton dans le domaine des concepts et prestations de services de mobilité innovants et intelligents. La hausse du besoin en logiciels se traduit par des frais de développement plus élevés mais en contrepartie des investissements plus faibles dans les équipements. Le passé a montré que ceci n’influence pas négativement notre marge bénéficiaire dans l’Automotive Group et que la création de valeur qui en ressort augmente », explique M. Schäfer.

À la fin 2016, Continental disposait d’une réserve de liquidité à hauteur de 6 milliards d’euros, dont environ 2,1 milliards d’euros en fonds disponibles ainsi que des lignes de crédit inutilisées d'un volume de 3,9 milliards d’euros. Par rapport la fin de l’année 2015, la liquidité a augmenté de 762 millions d’euros. « Les moyens à notre disposition nous procurent une flexibilité et une grande capacité de réaction », ajoute M. Schäfer.

L’évolution positive des activités a également entraîné une hausse des effectifs : à la fin 2016, l’entreprise technologique comptait plus de 220 000 employés, soit environ 12 000 de plus qu’à la fin de l’année 2015. Outre la hausse de la production, la progression est à mettre en particulier au compte d’acquisitions.


Contacts

Henry Schniewind

Henry Schniewind Attaché de presse Économie & Finances Continental AG Tél.: +49 511 938-1278 E-mail: